solaire choisir protectionLes beaux jours arrivent et après 6 semaines de confinement , nous avons tous hâte de profiter du soleil et de ses bienfaits sur notre organisme : moral, synthèse de vitamine D, effet bonne mine.

Afin de profiter pleinement des bienfaits du soleil il importe de se se prémunir de ses effets néfastes : lucite estivale ( réaction d'intolérance au soleil) coup de soleil, vieillissement cutané, tâches pigmentaires, mélanomes, carcinomes.........

Il importe pour cela de respecter certaines règles : Eviter de s'exposer aux heures ou le soleil est le plus haut, Ne pas s'exposer trop longtemps, Protéger sa peau avec une protection solaire ADAPTÉE

Compte tenu de l'offre florissante de produits solaires, il est parfois difficile de s'y retrouver et de choisir la « bonne protection solaire », mais que signifie une « bonne protection solaire » ? Y aurait il des « bonnes » et des « mauvaises » protections solaires ?

En pharmacie, la majorité des références sont issus de laboratoires connus et reconnus dont les produits sont régulièrement conseillés par le corps médical : Avène, La Roche Posay, Uriage, Bioderma,................

Tous les produits solaires répondent donc à des normes de qualité en terme de fabrication et de sécurité en terme de protection, ce sont donc tous de « bons produits »

La multiplicité des références s'explique par la volonté des laboratoires d'offrir une protection adaptée et différente en fonction : du phototype de chacun ( peau claire, peau mate ,...) du type de peau de chacun ( peau sèche, peau mixte, peau grasse) de la zone à protéger ( stick lèvre, format 30 ou 50 ml pour le visage, 200 ml pour le corps

Ainsi, plus que de bonnes ou de mauvaises protections solaires il faut parler de protection solaire adaptée ou inadaptée : à son type de peau, à la zone d'ensoleillement, aux activités envisagées,...

Choisir une protection solaire adaptée c'est tenir compte :

1/ Du niveau de protection requis

Il va être exprimé par l'indice de protection , le fameux SPF ou « Sun Protection Factor ». Le choix de l'indice de protection doit se faire en tenant compte de deux facteurs :

1.1/ De son phototype de peau :

Phototype 0. Il est très rare. Il s’agit des personnes albinos, qui, par un déficit d’origine génétique, n’ont pas la possibilité de synthétiser de mélanine. Ces personnes ont des cheveux d’une couleur très caractéristique, blanc jaune pâle, leurs yeux ne sont pas colorés, leur peau est blanc très clair, la moindre exposition solaire entraîne un coup de soleil et elles ne bronzent jamais.

Phototype 1. Ce sont les personnes rousses. Leurs cheveux sont roux, leur peau très claire, laiteuse. Une exposition solaire, même très courte, entraîne un coup de soleil et elles ne bronzent pratiquement pas.

Phototype 2. Les cheveux sont blonds. La peau est claire. Ces personnes ont presque toujours des coups de soleil, mais elles bronzent légèrement et obtiennent en fin de vacances un hâle clair.

Phototype 3. Ce phototype est intermédiaire. Il est fréquent en France. Ces personnes sont blondes ou châtains. Leur peau est claire ou mate. Elles ont parfois des coups de soleil en début d’exposition. Elles ont un bronzage classique doré. La couleur des yeux et des cheveux est importante. Les phototypes 3 blonds ou avec des yeux clairs ont, en cas d’exposition solaire, un vieillissement cutané plus rapide que les bruns avec des yeux foncés.

Phototype 4. Ce sont des personnes brunes à peau mate qui ont rarement des coups de soleil. Elles bronzent rapidement. Leur bronzage est foncé.

Phototype 5. Ce phototype est appelé le type méditerranéen. Ce sont personnes brunes à peau mate qui ont exceptionnellement des coups de soleil et qui bronzent très rapidement. Leur bronzage est foncé.

Phototype 6. Ce sont les personnes à peau noire. Plus le phototype est faible, plus le niveau de protection doit être élevé et les application régulières. On choisira par exemple un indice SPF50 pour des peaux claires et SPF30 pour des peaux mates, en tenant compte toutefois, de la zone d'ensoleillement ou l'on s'expose. ( voir ci après)

1.2/ De la zone d'ensoleillement ou l'on va s'exposer En plus de son phototype de peau, il faut pour choisir une protection solaire adaptée, tenir compte de la zone d'ensoleillement ou l'on va s'exposer et notamment de son indice UV.

L’indice UV est une échelle de mesure de l'intensité du rayonnement ultraviolet émis par le Soleil, et du risque qu'il représente pour la santé (coups de soleil, cataractes et cancers de la peau). Plus il est élevé, plus le risque est fort. Il est en général donné lors des prévisions météos, le tableau ci dessous vous permet de mieux comprendre la relation entre indice UV et exposition solaire et vous donne des recommandations de conduites à tenir.

solaire 1

L'indice UV est variable en fonction des saisons et de la localisation, le choix de l'indice de  protection solaire doit donc en tenir compte pour être adapté. Par exemple, dans le paragraphe précédent si je conseillais un indice 30 pour une peau mate désirant faire une randonnée à Paris au printemps ( indice UV 5 ou 6) , pour un séjour en  Thailande en été, je lui conseillerais un indice 50 l'Indice UV étant égal à 12.

solaire 2

1.3/ Du type d'activités que l'on va pratiquer

Nous avons vu qu'il était préférable en terme de protection de la peau de s'exposer aux heures ou le soleil n'est pas trop haut, et de ne pas s'exposer trop longtemps. Le choix de l'indice de protection devra tenir compte des activités que l'on doit pratiquer lors de l'exposition solaire, de l'horaire ainsi que de la durée .

Par exemple , lors d'activités nautiques, il faut tenir compte de la réflexion des UV sur la mer, tenir compte que la brise marine atténue l'effet calorifique du soleil , le coup de soleil peut donc arriver sans que l'on s'en rende compte, un indice élevé voire maximal est de rigueur . C'est la même chose l'hiver au ski, plus on monte en altitude, plus il y a d'UV , les UV sont réfléchis par la neige, le froid ne permet pas de sentir la brûlure du soleil et là aussi, le coup de soleil peut vite arriver, là encore un indice maximal est recommandé.

Dans ces deux exemples on peut être sur une localisation géographique ( Bretagne en été, Savoie en hiver) , et un phototype de peau pouvant se satisfaire d'une protection de type SPF30 mais le type d'activités et leurs conditions ( réflexion, brise, froid,durée d'exposition, horaire...) nécessite une augmentation de la protection et le passage à un SPF50.

Après avoir lu ces quelques lignes, le choix du SPF le mieux adapté n'a plus de secrets pour vous mais maintenant, comment choisir entre :  fluide, émulsion, crème, baume, brume,  gel, lait, stick,.... ? Devez vous privilégier les formats 30 ou 50 ml ou plutôt les formats 200 ou 400 ml pour un usage familial ?

Essayons d'y voir un peu plus clair :

2/ Choix de la galénique la mieux adapté

Nous avons vu que le phototype de peau, que la zone d'ensoleillement, que le type d'activité choisie pouvait nous aider à déterminer l'indice de protection, le « SPF » le mieux adapté, il reste maintenant pour finaliser le choix de notre protection solaire à choisir la « galénique » la mieux adaptée.

La forme galénique d'un produit cosmétique correspond à l'aspect physique final du produit tel qu'il sera présenté au consommateur lors de son utilisation. Il en existe de multiples parmi lesquelles : baume, crème, gel, émulsion, lait, lotion, mousse, stick,....

2.1/ Le format ou le volume

On pourrait croire que le choix du format va être conditionné par la durée d'utilisation : petit conditionnement 30 ou 50 ml pour une courte durée d'utilisation et grand format pour une durée plus longue ou une utilisation familiale.

Il n'en est rien: le choix du format doit être conditionné par la zone d'application :

2.1.1/  Pour le visage et les zones fragiles ( cou, mains, décolleté) :

Vous devez opter pour des conditionnements de 20 à 50 ml, stick larges, poudres compactes, en général donc de petits conditionnements exception faite des nouvelles brumes solaires qui se présentent sous des formats de 50 à 150 ml.

Ces conditionnements sont spécifiquement prévus pour une application sur la peau du visage ou les besoins sont importants en terme d'hydratation, de nutrition et du maintien de la protection dans le temps ( rémanence) . Les laboratoires mettent donc toute leur expertise « soin du visage » dans des protections solaires spécifiquement adaptés. L'utilisation d'une protection « corps » avec SPF sur le visage si elle est théoriquement possible en terme de protection , sous réserve peut être d'une application plus régulière du fait d'une moins bonne rémanence de la protection sur la durée, n'est pas conseillée car la galénique du produit ne répond pas aux besoins spécifiques de la peau du visage qui est bien plus exigeante en terme d'hydratation, de nutrition que la peau du corps.

L'emploi d'une galénique inadaptée sur le visage pourrait donc conduire à de l'inconfort, à l'apparition de petits boutons, …....

Maintenant que vous avez compris que l'usage d'une protection solaire en grand conditionnement destiné à un usage corporel était possible mais non recommandé pour le visage, le tableau ci dessous devrait vous permettre de pouvoir enfin déterminer ce qui vous convient le mieux entre baume, crème, fluide, émulsion, compact poudre libre ou compact poudre crème,…

 

solaire 3

Vous maîtrisez maintenant tous les éléments pour choisir le SPF et la forme galénique qui vous convient le mieux, mais n'oubliez pas que l'application et le choix de votre protection solaire doit s'inscrire dans le protocole global de soin que vous suivez : Crème de jour, sérum, maquillage, ….

Et....... c'est là que cela se complique un peu : si les grands principes que je vous ai exposé permettent de ne plus faire de « grandes erreurs » en terme de choix c'est une analyse personnalisée qui permet de déterminer avec précision la protection solaire qui s'inscrira le mieux dans votre protocole de soin.

Afin de vous assister au mieux dans le choix de la protection solaire la mieux adaptée, nous pratiquons régulièrement des analyses personnalisées sur notre point de vente, 6 Bd de Grenelle, Paris 15.

Pour le corps ( zones d'application étendue) : Ce sont en général les formats de 100 à 400 ml. Il existe , du plus riche au moins riche : des huiles, des laits, des lotions, des gels

Pour le corps, le choix du SPF dépend toujours : du phototype, de la zone géographique, des activités envisagées ( horaire, durée).

Le choix de la galénique pour la protection solaire du corps est plus facile que pour le visage. Alors que pour le visage il fallait tenir compte de considération comme le type de peau ou le protocole de soin, pour le corps, le choix du bon SPF étant fait, ce sont plus des considérations de confort ou d'esthétique qui entrent en jeu . Toutefois les peaux à tendance sèche à très sèche au niveau du corps  doivent plutôt privilégier les huiles, baumes ou lait plutôt que lotions ou gels.

 

solaire 4

J'espère que ces quelques lignes vous auront permis de mieux comprendre « l'univers des produits solaires » et de faciliter le choix du produit le mieux adapté à votre cas. Toute notre équipe est à votre service pour plus d'informations ou une analyse personnalisée de vos besoins.

Pascal LEGRAND DURAND Pharmacien

Instagramfacebook
Les Produits disponibles en boutique