jambes lourdesAvec la chaleur, les vaisseaux se dilatent, le retour veineux est moins efficace et les sensations de jambes lourdes se font sentir.

Pour les sensations de jambes lourdes, la phytothérapie et l'aromathérapie constituent des solutions naturelles efficaces pour soulager vos symptômes.

La phytothérapie est l'emploi des plantes médicinales pour soigner ou prévenir les différents maux du corps humain. Les formes sont multiples : plantes en nature ( tisanes) ou gélules ou comprimés de poudre de plantes, solutions en ampoules ou flacons pour usage par voie orale. On trouve également des produits pour application locale avec des extraits de plantes.

La phytothérapie est une médecine traditionnelle dont on retrouve la trace jusque 3000 ans avant Jésus Christ, en recul dans les pays développés avec l'avènement de la chimie moderne vers la fin du XIX° siècle, avant de revenir compte tenu des effets secondaires parfois graves des médicaments de synthèse.

Pour le traitement des jambes lourdes, il existe de nombreuses plantes efficaces :

1/ ARKOGELULES VIGNE ROUGE

3401547781624Nom scientifique : Vitis vinifera
Noms communs : vigne rouge, vigne à vin, vigne vinifère, vigne des teinturiers
Nom anglais: grape vine
Classification botanique : famille des vitacées ( Vitaceae )
Formes et préparations : gélules, décoctions, infusions, baumes, lotions, teinture mère

La vigne rouge est particulièrement appréciée pour son efficacité sur la tonicité et la résistance des parois veineuses, permettant une meilleure circulation du sang. Elle facilite la diminution de la perméabilité des vaisseaux et améliore le drainage lymphatique. Ses feuilles permettent de traiter les hémorroïdes, les varices et la couperose.

Ses propriétés bénéfiques reposent sur la présence de diverses substances offrant aux vaisseaux sanguins une protection rapprochée.
Ainsi, les anthocyanosides contenus dans la feuille ont une remarquable activité vitaminique P qui combat l'insuffisance veineuse et la fragilité capillaire cutanée (par diminution de la perméabilité capillaire et par augmentation de leur résistance).
Les flavonoïdes, dont la rutine, sont également à l'origine de l'action vitaminique P.
Les tanins, quant à eux, favorisent la contraction des cellules musculaires des vaisseaux, facilitant le retour vers le cœur du sang accumulé dans les membres inférieurs. Parmi ces tanins, les proanthocyanidols agissent contre la formation des radicaux libres, dont on connaît l'action néfaste dans l'apparition des troubles veineux.
Précautions d'emploi de la vigne rouge : La vigne rouge contenant des tanins astringents (agissant notamment au niveau de l'utérus), est déconseillée, à fortes doses, aux femmes enceintes et aux jeunes enfants.
Contre-indications : Pas de contre-indications connues.
Interactions avec des plantes médicinales ou des compléments : En association avec d'autres plantes (l'hamamélis, notamment), son action sur la circulation sanguine en général et sur les varices en particulier est renforcée (baume avec de l'aubépine, du cyprès et du chardon-Marie ).
Interactions avec des médicaments : Il est déconseillé de consommer des doses trop importantes de vigne rouge lors de la prise d'anticoagulants, car elle pourrait réduire leur efficacité.

2/ ARKOGELULES MARRONNIER D'INDE

3400932992706Nom scientifique : Aesculus hippocastanum
Noms communs : marronnier commun, châtaignier des chevaux, marronnier blanc
Nom anglais : horse chestnut
Classification botanique : famille des hippocastanacées ( Hippocastanaceae )
Formes et préparations : gélules, gel, décoction, extrait, teinture mère.

Appelé aussi marronnier commun ou marronnier blanc, le marronnier d’Inde est originaire des Balkans et de l’Asie occidentale. Son usage est reconnu pour soulager les symptômes de l’insuffisance veineuse dans les jambes, comme la douleur, la lourdeur, l’enflure, les crampes nocturnes et les démangeaisons. Traditionnellement, on lui confère aussi un rôle pour soulager les hémorroïdes.
L'activité repose sur la richesse des différentes parties utilisées en esculoside, un hétéroside coumarinique, actif sur le tonus veineux en raison de ses propriétés analogue à la vitaminiques P.
Le marronnier est également riche en flavonoïdes capables de prévenir et de traiter la fragilité capillaire au niveau de la peau et des muqueuses.
L'action simultanée de ces principes actifs permet d'améliorer les symptômes en cas de troubles veineux : jambes lourdes, varices, hémorroïdes, couperose…
Les graines referment en outre un mélange complexe de saponosides appelé aescine qui contribuerait à l'activité veinotonique. L'écorce et les feuilles n'en présentent que des traces.
Des tanins peuvent également être isolés.
Précautions d'emploi du marronnier d'Inde
Il ne faut pas appliquer de décoctions, de crème ou de gel de cette plante sur des plaies ulcérées.
Contre-indications
Le marronnier d'Inde n'est pas recommandé aux femmes enceintes ou qui allaitent ni aux très jeunes enfants. Il est également à éviter en cas d'insuffisance rénale ou hépatique et de diabète insulinodépendant.
Effets indésirables : Le marronnier d'Inde contient une substance potentiellement toxique appelée "esculine", mais tous les produits commercialisés en sont exempts.
Interactions avec des plantes médicinales ou des compléments : Il a été démontré que l'extrait normalisé de la graine de marronnier d'Inde pouvait présenter un effet hypoglycémiant. Il ne doit donc pas être associé avec des plantes présentant les mêmes propriétés. Pour réduire les problèmes d'insuffisance veineuse, le marronnier d'Inde peut être associé au mélilot ; pour traiter les ulcères variqueux, il sera combiné à la prêle et pour le traitement des hémorroïdes, utilisé avec le cyprès ou la vigne rouge .
Interactions avec des médicaments : Il faut éviter d'associer cette plante à des médicaments anticoagulants, hypoglycémiants ou contenant du lithium.

3/ ARKOGELULES HAMAMÉLIS

3401560269109Nom scientifique : Hamamelis virginiana
Noms communs : hamamélis, hamamélis de Virginie, noisetier des sorcières (ou des sorciers), café du diable
Noms anglais : hamamelis , witch hazel
Classification botanique : famille des hamamélidacées ( Hamamelidaceae )
Formes et préparations : : feuilles séchées, tisanes, gélules, essences, infusions, décoctions, teintures mères, lotions, granulés homéopathiques, eau d'hamamélis, onguents, crèmes, suppositoires, compresses

Déjà bien connues des Amérindiens, les propriétés médicinales de l’hamamélis n’ont pas échappé aux premiers colons européens débarqués en sol américain, qui ont rapidement adopté la plante. Les Amérindiens s’en servaient notamment pour traiter les hémorragies, les inflammations et les hémorroïdes. Dès le XVIIIe siècle, son emploi se répandit en Europe où l’on cultive maintenant l’arbuste. Partie intégrante de la pharmacopée traditionnelle nord-américaine, l’eau d’hamamélis est, encore de nos jours, vendue dans les pharmacies partout au Canada et aux États-Unis.
L'hamamelis possède des feuilles aux propriétés veinotoniques et antioxydantes, elles contiennent de nombreux flavonoïdes dont l'activité vitaminique P permet d'augmenter la résistance et de diminuer la perméabilité des capillaires qui éclatent sous la peau ainsi que des tanins astringents. La synergie de ces effets conduit à une nette amélioration des symptômes des jambes lourdes, des varices, des hémorroïdes et surtout de la couperose.

Propriétés médicinales de l'hamamélis

Utilisation interne : Traitement de divers problèmes circulatoires. Propriétés vasoconstrictrices, hémostatiques et astringentes.
Utilisation externe : Traite les peaux crevassées ou abîmées par le soleil, le froid ou le vent ; réduit et apaise les contusions. Traite également les hémorroïdes et les infections cutanées comme l'eczéma. Désinfectant, décongestionnant et cicatrisant.
Indications thérapeutiques usuelles : On conseille en général l'hamamélis pour traiter les jambes lourdes et les hémorroïdes. Son action sur les varices et les phlébites est elle aussi reconnue.
Autres indications thérapeutiques démontrées : L'utilisation de l'hamamélis permet aussi de traiter les hémorragies internes légères. L'hamamélis possède des vertus désinfectantes et soigne efficacement les petites blessures et les escarres. Il agit également efficacement pour traiter la couperose.
Précautions d'emploi de l'hamamélis : L'essence d'hamamélis peut attaquer la peau. Il est donc préférable de ne pas l'appliquer directement sur cette dernière. L'eau d'hamamélis est à employer en usage externe uniquement. Il ne faut pas confondre celle-ci avec l'essence d'hamamélis ou la teinture mère d'hamamélis.

Contre-indications : Il est déconseillé aux personnes ayant une peau sensible d'appliquer l'essence d'hamamélis directement sur celle-ci.
Effets indésirables : Des irritations cutanées localisées peuvent se former si l'on applique l'essence d'hamamélis à même la peau. Quelques cas très rares d'irritation de l'estomac et des intestins ont été recensés après ingestion d'hamamélis.
Interactions avec des plantes médicinales ou des compléments : Pour soigner plus spécifiquement les hémorroïdes, il est recommandé d'utiliser l'hamamélis en décoction, associé au cyprès et à la vigne rouge. En lotion, combiner les propriétés de l'hamamélis avec celles de la vigne rouge et du mélilot pour traiter les petits vaisseaux sanguins fragilisés. Pour remédier à des problèmes de sécheresse de la peau, utiliser une lotion contenant de l'hamamélis, du bleuet et de l'eau distillée.

Interactions avec des médicaments
Aucune interaction connue entre l'hamamélis et des médicaments.

Il existe ainsi de nombreuses références avec des mélanges de plantes circulatoires que ce soit en usage local ou par voie orale.

Les Produits disponibles en PARAPHARMACIE